lundi 10 février 2014

rituels du dimanche

car il est bon d'entretenir certaines habitudes.

  • grasse matinée du dimanche (mmmm, jusqu'à 10h12, le bonheur! merci l'Homme)
  • marché du dimanche: le plein de bonnes choses, le sourire de Corinne et son bouquet de persil, de Fred qui nous soigne la viande, d'Angélique derrière le bar, le morceau de fouace qui régale mon Bilot...
  • flipper du dimanche pendant que je bois mon café
  • déjeuner œufs-bacon du dimanche qui fait l’unanimité
  • devoirs de CM1 du dimanche parce que le samedi c'est judo
  • cuisine du dimanche pour le repas de lundi, bolognaise spéciale Bilot sur le feu
  • invitations de copains du dimanche, pour une fois ce sont mes poulets qui filent chez les copines par le fond du jardin
  • lessives à la chaîne du dimanche, évidemment
  • tasse de thé-aiguilles du dimanche pendant ce moment de calme 
  • bain brûlant du dimanche
  • dîner, pyjama, histoire du soir de tous les jours... avant de ré-attaquer une nouvelle semaine.





6 commentaires:

Sophie a dit…

Aaah... Les dimanches... Y'a pas à dire, les weekends c'est quand même rudement bien ! (Et tes petites merveilles en crochet, j'adore : )

claireth a dit…

:D

ds a dit…

Mais... arrêter de me rassurer, je suis la dernière sur cette planète à me cogner les lessives à la chaîne ET le ménage le dimanche?? (enfin, c'est plutôt le samedi mais bon, ne chipotons pas...)J'adore tellement cette activité frénétique de décrassage de maison que j'ai l'impression de ne faire QUE ça!! :((

claireth a dit…

Delphine, je vais te dire un secret, depuis mes 40 ans je m'offre un luxe surnaturel: une femme de ménage une semaine sur deux. Et entre 2 sessions, je fais le minimum vital de cuisine, balai, salles d'eau. Et c'est le kifffff! Ça m'a changé la vie. Et aussi j'ai définitivement arrêté le repassage il y a environ 8 ans. Trop bon. Donc 20 jours par mois je vis dans ma crasse et 365 jours par an je porte du linge froissé, mais en s'abstenant de chemises blanches, ça se gère.
Bises

ds a dit…

Pour le repassage, c'est fait : j'ai arrêté pendant ma grossesse, et depuis, personne ne m'a jamais fait de remarque sur ma tenue "froissée", donc... pour l'option une semaine sur deux, c'est une idée que je n'avais pas envisagée (parce que une femme de ménage à partir de 40 ans, j'y avait bien pensé, mais le chômage nous a rendu visite il y a 6 ans et depuis ce salaud tape l'incruste, d'ou un remaniage du budget "priorités" dans lequel mon bien-être personnel ne figure malheureusement pas à la première place, pour mon plus grand malheur!) Mais je ne perds pas espoir, parce que oui, j'ai 40 ans (!) et que j'ai quand même bien réduit mon niveau d'exigence ménagère envers moi-même (parce que oui moi aussi, je le vaut bien!) Bises

claireth a dit…

Tu sais quoi, mon budget femme de ménage me coûte à peu près le prix d'une épilation parfaite toute l'année. Alors... j'ai des poils