vendredi 30 septembre 2011

dimanche 25 septembre 2011

une semaine

Hé, j' suis là (pour rassurer SnB) et voici ce que j'ai fait cette semaine...

Samedi: mettre un joli nœud sur les chaussures neuves de Bilot, préparer un apéritif pour la visite de Laurence (annulée à la dernière minute).

Dimanche, goûter avec Eloi et Célia, venue nous annoncer qu'il y a 2 brioches au four!

Mardi diner avec mon asso de cadrettes, organisé par moi (ah ben finalement faut croire que je pouvais trouver le temps de faire ça...) à la Table de William, adresse soufflée par Corinne d'un monsieur qui fait restaurant chez lui, dans son salon. Je recommande!

Mercredi visite au Musem avec Anne et Capucine,

cours de tennis et visite au pédiatre,

Jeudi devoirs et peinture au jardin.

Vendredi promenade avec mon Gazou joli.

Samedi pluie et dîner avec la Corinne family et les girls avant le départ de Thierry pour le Pérou.

Dimanche barbecue avec l'Artisan et son artisane qui artise une petite Noélie pour Novembre, et dernier plouf dans la piscine.

Voilà! C'est là que j'étais.... et vous?

Oh, et au passage la recette des petites bouchées aux courgettes qui vont bien pour se donner bonne conscience à l'apéritif:
Râper 2 courgettes avec une râpe à gros trous, les cuire 5 minutes à la poêle avec un filet d'huile d'olive. Laisser refroidir, mélanger avec un yaourt au lait de brebis, poivrer.
Découper en quartiers des galettes bretonnes nature. Déposer une cuillerée de préparation aux courgettes dans chaque quartier, replier. Disposer sur une plaque et mettre au four 8 minutes à 180°.

lundi 19 septembre 2011

kidi

"Excuse moi! Excuse moi, maman! J'ai pas fait exprès de te faire mal! Bisou?"

C'est sa tante Téti-belle qui gagne...

N'est il pas craquant plein, ce trésor??

koicékidi?

Eki-ma! Éki-ma, mama! Pafé ekrpè féman'.
Bisou?

mercredi 14 septembre 2011

artichaux

Oui, bon, je sais jamais comment ça s'écrit le pluriel d’artichauts.

Bono et moi, on a fait une super bonne salade en plagiant honteusement ma petite soeur. D'un autre côté, après 2 cuisants échecs dans le week end, il était temps que je fasse quelque chose de bon... le meilleur moyen d'être sûre de ne pas me rater étant de copier sur ma soeur.


Donc : la salade super bonne aux artichauts (pour 2 personnes)

Faire cuire un bol de pâtes (mes pâtes fétiches pour les salades, ce sont les troffie, mais ce n'est pas une obligation), les égoutter et les mettre à rafraîchir dans de l'eau bien froide,
Découper en tout petits morceaux 6 tomates séchées et 6 olives noires à la grecque,
Couper en rondelles une belle tomate (les très très bonnes tomates de Cécile & Guy, je ferai 40 km chaque week end pour aller les chercher tant qu'il y en aura),
Mettre tout ça dans un saladier avec un demi bocal d'artichauts à l'huile,
Ajouter une cuiller à soupe de graines de courge, des copeaux de lomo iberico bien sec, des copeaux de parmesan,
Arroser d'un filet d'huile d'olive.

J'y ai ajouté des filets d'anchois à la catalane (les blancs), mmmmhhh! Les enfants en ont presque goûté, c'est dire si c'est bon!

mardi 13 septembre 2011

jet laggée

Un petit pardon et un gros gros bisou à mon beau-petit-frère dit Tonton Miko.

Bô miv'saine, Tonton Miko!!!


Je nous croyais le 12, nous sommes le 13, j'ai failli me rater de 24h. Et encore, j'ai failli appeler dimanche (noté sur un post it sur mon bureau, j't'assure), la faute à Francinter qui a seriné toute la semaine dernière qu'ils seraient à Nouillork vendredi pour la commémoration du 11 septembre. Or vendredi, nous étions le 9, la radio m'a enduite d'erreur et je suis jet laggée de 2 jours depuis une semaine.

Il s'en est passé des choses, cette semaine. J'ai même failli vivre le sketch de M'sieur Boum chez R'cedes Tourcoing en vrai, mais je vous raconterai une autre fois. Ou pas.


elle veut des autocollants..

... alors votez pour Sophie ICI (ou offrez lui des autocollants)



parce qu'elle fait si bien les poissons-citrons (et les coussins-nuages, et les traversins-nains de jardin, etc...)

samedi 10 septembre 2011

couleurs primaires et expériences



Trop chaud, trop de vent, on reste dedans

Alors on fait de la peinture,



Puis on nettoie toute cette couleur,



On canarde les palmipèdes (sans pieds! des gallinacés?).



Et comme c'était trop bien, on y revient...



Et pour le dîner, nous avons mangé la Venus de Lespugue.



Mon fils, qui est formidable, dit :
"Oh! J'ai une sup'ise pou' toi!"
"Maman! au secou' j'ai peu' a gro mout'!" (au secours j'ai peur du gros monstre)
"E rgrrobo donn' afeeuu a Siita?" (le robot donne une fleur à Chiita?)
"Mett' mon kchakch pou' fè' u véno?" (je mets mon casque pour faire du vélo?)
et
"Ah bon? C'est quoi ton idée?"

Et ma fille, qui est aussi formidable, trouve qu'on ne s'occupe plus assez d'elle. Pauvre trésor...

olé

video

Gazou Pépère, une approche tauromachique de l'art pictural...

vendredi 9 septembre 2011

jeudi 8 septembre 2011

surchauffe

Y a des jours comme ça où, après avoir passé 13h15 sur 14 à faire ce qu'on attend de moi (travailler, être disponible pour répondre aux demandes de tout le monde et avec le sourire, dépanner les copains au téléphone, faire les courses même après 40 minutes d'embouteillage quand il faut mendier à la marchande qu'elle retourne chercher les tomates dans la chambre froide parce qu'elle était en train de fermer boutique, faire le dîner, vérifier les devoirs, faire les cartables pour demain, effacer les traces de feutre sur les meubles, baigner les enfants, etc), quand au total j'ai gratté 45 minutes sur la journée consacrées à mes 2 repas (on ne compte pas les RP de bureau, le caca sur le pot, le téléphone qui sonne pendant les 22,5 minutes de chaque repas, hein)... oui, y a des jours comme ça quand arrivent 22h et qu'enfin j'ai le temps de m'asseoir dernier mon ordinateur pour faire aussi ce qu'on attend de moi, c'est à dire chercher un travail, et bien... comment dire? J'ai plus beaucoup l'inspiration pour faire une lettre de motivation.
Là par exemple, il faudrait. Mais j'ai plutôt envie de pleurer un bon coup pour relâcher la tension nerveuse et me coucher très vite. Enfin bon... je vais le faire quand même.

Je vous prend pas en traître, j'ai prévenu que je suis pas drôle.

lundi 5 septembre 2011

activités

Cette année je n'ai pas fait la photo de rentrée de mon Bilot avec son cartable et son short rouge fait par maman, sa barrette fleurie dans ses cheveux qui n'avaient pas vu l'ombre d'un peigne depuis fin juin, sa bouille de fripouillette toute fière de monter à la grande école.
Pas de photo de rentrée du Gazou non plus, c'était la semaine dernière déjà! Cette année il est tout seul, en tête à tête avec Nounou Kailline, choyé comme un petit prince blond-blond.
Cette année je ne suis pas très raccord sur la rentrée. Ma petite soeur en attestera qui nous a trouvés au saut de la couette à 8 heures passées... Et pourtant, même pas en retard! Il faut reconnaitre que nous sommes les champions du démarrage turbo. De 0 à 200km/h en moins de 15secondes. En tout cas de "ronflant sous la couette" à "habillés, peignés, en voiture" en moins de 10 minutes, c'est sûr; et les enfants sont en stage de formation au quotidien.
Et ma rentrée? Boh. Rien d'extraordinaire. Je continue à faire la burelière, à répondre aux demandes les plus improbables sans savoir le moins du monde de quoi on me parle, enfin si, au bout de 2mois quand même je commence à savoir un peu. Aussi je cherche du travail, parce que ça ne va pas durer toute la vie et novembre sera bientôt là. J'ai des soirées très très sympas: métro-boulot-dodo pas pour moi, non non! Personnellement je fais boulot-voiture-contrôle des devoirs-dîner-ménage-lessive-bain des enfants-couchage biberon/histoires-recherche d'emploi-brosse à dents-dodo sur une base quasi quotidienne. Et aussi j'organise le diner mensuel de la section girly de mon asso de between-2-jobs. Et j'essaie de maintenir un niveau minimal de social life à l'échelle locale (pour le national, va falloir être patients, les cops!). Tout ça entre 19h et 23h47.
Sinon des fois aussi je sors la poubelle.

dimanche 4 septembre 2011

dernier week end "a mèèè"


L'escapade à Arcachon était sortie du plan et s'est finalement reprogrammée à la dernière minute jeudi soir. Une pulsion irrépressible pour l'Homme de voir la mer encore une fois..
L'occasion donc d'une visite éclair chez les castériots, d'un ultime trempage de pieds, d'une orgie de poisson, de pas de bateau parce que pas de soleil, d'une éclaircie qui ne vient pas... ah si, mais c'est la nuit, de têtes blondes, de courses de tricycle, de questions graves sur les volatiles, un palmipède peut il être un gallinacé et quel âge a Gédéon? de bateaux gasques, de glaces au moulleau, du premier tour de manège du Gazou, de gaufres avec très peu de sucre, du gnôme qu'on appelle Guillaume, d'un déjeuner chronométré, de siestes en voiture, de nouveaux gazouillis ("é mo' euscha?"), de figues pelées mais on mange quand même la peau, d'une mouche qui se mouche et d'un moine qui vendit sa ferrari, d'une petite jalousie de la belle maison et des hiiiii trop beaux bureaux, de copains, de la fin des vacances.